Super Discount 3 live  contact  Pascal SANCHEZ 
logo
L’histoire commence en 1992 lorsque Etienne de Crécy et Philippe Zdar participent à leur première rave à Paris et décident de former Motorbass. Alors ingénieurs du son dans le mythique studio Plus XXX, ils sortent l'album Pansoul en 1994 et marquent la genèse de la house en France.
En 1995 Étienne de Crécy lance le projet Super Discount. Fausse compilation, il élabore la plupart des titres sous de multiples pseudos mais invite aussi ses amis Air et Alex Gopher.
À l’instar de Pansoul de Motorbass, ce disque s’impose comme une des locomotives de la French Touch et une référence incontournable de la musique électronique, en France et à l’étranger. Succès critique et commercial, Super Discount marque son époque.
Mixmag UK: «Tous les morceaux de cet album sont absolument sublimes... C'est simple, il n'y a pas un morceau à enlever. »
En 2001 Etienne de Crécy sort Tempovision. En perpétuel éclaireur de l’électronique, il s’affranchit de la pure house music et propulse un son jusqu’ici confiné à l’underground vers un public plus large. C’est avec les chanteurs américains Belita Woods et Michael Clip Payne qu’Etienne de Crécy explore une nouvelle dimension de son travail qu’il definiera de ‘Soul digitale’.
Une fois encore l’image revêt une importance capitale avec la réalisation par son frère Geoffroy De Crécy d’une série de clip en animation des singles ‘Am I Wrong’, ‘Scratched’ et ‘Tempovision’ récompensée par une victoire de la musique.
La musique électronique devient un genre majeur en Europe.
En 2004. A l’heure où la house music a envahie les charts et que les DJ emblématique de la French Touch jouent dans les plus gros clubs VIP du monde, Etienne de Crécy opère une volte face et se tourne vers l’électro. Il se laisse influencer par la jeune garde des producteurs fatigués par la ‘french touch’. Il produit Super Discount 2, un son plus dur, plus agressif mais plus en phase avec ses premiers émois techno. Il invite Philippe Zdar, Boom Bass, DJ Mehdi, Alex Gopher et Julien Delfaud. Les titres ‘Fast track’ & ‘Overnet’ deviendront les hymnes de la résurrection de la musique électronique.
De 2004 à 2006, Étienne de Crécy présente le live Super Discount 2 avec Alex Gopher et Julien Delfaud. La tournée démarre dans les petits clubs pionniers de l’électro partout en Europe pour se terminer deux ans plus tard sur les scènes des plus grands festivals.
Dans la foulée, Etienne de Crécy produit les maxi Commercial EP 1 & 2. Il offre aux Bloody Beetroots de remixer son titre ‘Funk’. Leur remix est un succès viral qui leur sert de tremplin et qui connecte Etienne à la jeune génération fan d’électro.
2008, Etienne de Crécy dévoile Beats’n’Cubes une scénographie imaginée par le collectif Exyzt. Cette installation cubique, sonore, radicale et lumineuse tournera à travers le monde pendant plus de 5 ans. Véritable pionnier en matière de stage design pour la musique électronique, ce live contribue à sortir la techno de son ghetto et impose le genre en tête d’affiche des festivals rock.
La musique électronique devient un genre majeur partout dans le monde.
En 2014 alors que l’EDM fait des ravages aux États Unis et un peu partout dans le monde, Etienne décide de revenir à Super Discount.
Ce troisième volet opère la jonction entre les deux premiers. Si les synthétiseurs restent en première ligne fideles à l’énergie techno du Super Discount 2, les samples et la production confèrent une sonorité plus ‘house’ et plus ‘funky’ qui est la marque de fabrique du premier volume. Il collabore cette fois avec des chanteurs plutôt qu’avec des producteurs. Apparaissent sur l’album Dave & Pos (De La Soul), Baxter Dury, Tom Burke (Citizens!), Madeline Follin (Cults) et Kilo Kish. Mais aussi Alex Gopher et Julien Delfaud, avec qui il a déjà commencé la tournée Super Discount 3 live. Avant même la sortie de l’album !!!
Que ce soit pour ses lives, sa production phonographique ou ses visuels, Etienne de Crécy s’est toujours positionné en pionnier, en produisant des œuvres conceptualisées, inédites et novatrices.


------------

The story begins in 1992 when Étienne de Crécy and Philippe Zdar go to their first rave in Paris and decide to form Motorbass. Sound engineers at the legendary Plus XXX studio, they release their album Pansoul in 1994, announcing the birth of French house.
In 1995, Étienne de Crécy launches his Super Discount project. He writes most of the tracks on the fictitious compilation album, crediting them to different aliases, but also works with his friends Air and Alex Gopher.
Like Motorbass’s Pansoul, the record becomes one of the driving forces behind French Touch and a seminal classic of electronic music in France and abroad. Super Discount is a critical and commercial success, an icon of its day.
Mixmag UK: “Every track of this album is simply sublime... Every single one is quite simply essential.”
In 2001, Étienne de Crécy releases Tempovision. A tireless electronic trailblazer, he has moved on from pure house music and now introduces a sound previously exclusive to underground to a wider audience. On Tempovision, he explores a new dimension of his work (dubbed ‘digital soul’) with American singers Belita Woods and Michael Clip Payne. Once again, images turn out to be crucial when his brother Geoffroy de Crécy makes a series of animated videos for the singles ‘Am I Wrong’, ‘Scratched’ and ‘Tempovision’.
Electronic music becomes a major genre in Europe.
In 2004, as house music fills the charts and iconic French Touch DJs play sets in the world’s biggest VIP clubs, Étienne de Crécy has a sudden change of heart and turns to electro, influenced by the young guard of producers who are tired of French Touch. The result is Super Discount 2, whose harder, more aggressive sound is closer to Étienne’s early techno leanings. Philippe Zdar, Boom Bass, DJ Mehdi, Alex Gopher and Julien Delfaud all contribute to the album. The numbers ‘Fast track’ and ‘Overnet’ become the anthems celebrating electronic music’s renaissance.
From 2004 to 2006, Étienne de Crécy performs Super Discount 2 live with Alex Gopher and Julien Delfaud. The tour begins in small, pioneering electro clubs all over Europe and ends two years later on the stages of some of the greatest festivals in the world.
Étienne de Crécy then produces the Commercial EP 1 & 2 and offers to the Bloody Beetroots to remix his track ‘Funk’. The remix becomes a viral success and springboard for the Beetroots, and forms a connection between Etienne and the young electro generation.
In 2008, Étienne de Crécy launches Beats’n’Cubes, a piece of performance art devised by the Exyzt collective. This radical, bright, cubic sound installation travels the world for more than 5 years (headlining Coachella’s Sahara stage in 2008). A genuine revolution in stage design for electronic music, it helps techno break out of its ghetto, making it a hit at rock festivals.
Electronic music becomes a major genre throughout the world.
By 2014, EDM is taking the USA and most of the rest of the world by storm. It is at this point that Étienne decides to revive Super Discount.
The project’s third chapter forms a connecting link between the first two episodes. Although synthesizers are still in the front line (true to the techno energy of Super Discount 2), the samples and production go to create a more house, funky sound (the trademark of the first volume). This time, Étienne has worked with singers – Baxter Dury, Pos & Dave (De La Soul), Tom Burke (Citizens!), Madeline Follin (Cults) and Kilo Kish all feature on the album – rather than producers, although Alex Gopher and Julien Delfaud contributed and Étienne has already begun the Super Discount 3 Live tour with them – before the album’s release!
In his live performances, record production and visuals, Étienne de Crécy has always been a pioneer, producing conceptualized, original, groundbreaking work.
PROCHAINES DATES
DERNIER ALBUM
Nouvel album le 19 janvier 2015 avec Madeline Follin (Cults), Pos & Dave (De La Soul), Alex Gopher, Tom Burke (Citizens!), Julien Delfaud, Kilo Kish, Baxter Dury.
Extrait musical :  (3,0 Mo)
Super Discount 3 - Hashtag My Ass.mp3